“ La Sidérurgie dans le Nord ”

Il s'agit d'un tout petit dossier photo sur la sidérurgie dans la région du Nord de la France, représenté par l'unique site encore en activité, celui de Dunkerque. C'est aussi le dernier site Ex-USINOR, encore en activité dans la région.

Inventaire

Voici un inventaire des sites sidérurgiques dans le Nord, le chiffre en rouge indique le nombre maximum de hauts fourneaux construits. Tout a disparu là aussi !

Hauts Fourneaux de Dunkerque

L'usine sidérurgique de Dunkerque est construite en 1956 et fonctionne depuis 1963, elle appartient alors au groupe USINOR.

Voici une carte postale tirée de ma collection, on peut admirer les 4 hauts fourneaux à feu et surtout la centrale électrique au premier plan, aujourd'hui détruite.

Hauts Fourneaux de Dunkerque

"L'usine est construite sur un terrain de 450 hectares, plus long que large dont 88 hectares ont été repris à la mer. Une couche de sable épaisse de 30 mètres recouvre une couche d'argile épaisse de 70mètres. Comment construire sur du sable des installations pesant des milliers de tonnes ?

On dragua le bassin minéralier à 13 mètres de profondeur, en rejetant le sable et l'eau sur les terrains où devait être construite l'usine. On remua 14 000 000 de mètres cube de sable et on nivela le terrain à 9 mètres au dessus du niveau de la mer.

Puis on enfonça dans le sable des aiguilles vibrantes longues de 18 mètres, dans lesquelles on injecta de l'eau. Au fur et à mesure que le sable se tassait, on comblait le trou de sable et de graviers. A la fin, on obtint de véritables pieux de sable hauts de 18 mètres, très résistants. On répéta cette opération 27 000 fois, chaque haut fourneau est porté par 500 de ces pieux.

En 27 mois de travail 480 000 mètres cube de béton furent coulés sur le plus grand chantier de France. 5000 ouvriers travaillant jour et nuit effectuèrent 30 000 000 d'heures de travail. Une armée de bulldozers traçaient 35km de routes, 76km de voies ferrés étaient mises en place, un hélicoptère transportait tubes et poutrelles, 486 km de pieux de sable supportèrent un poids de charpentes 14 fois plus élevé que le poids de la Tour Eiffel.

Le 8 février 1963, pour allumer le premier haut fourneau on y entassa 4 wagons de fagots, 2 wagons de rondins et 6 wagons de traverses de chemin de fer que l'on couvrit de couches de minerai et de coke. Deux jours plus tard avait lieu la première coulée de fonte. La production record de ce haut fourneau a été de 2534 tonnes de fonte en un seul jour."

(Texte de Roger Bélis)

Sur la route
Sur la route
HF2
HF2
HF3
HF3
HF4
HF4

Notes C'est un site immense comprenant trois hauts fourneaux ( HF2, HF3, HF4 à feu en 2012), une cokerie, une aciérie (3 coulées continues, 3 convertisseurs, 3 métallurgies en poche) deux agglomérations, un laminoir à froid et un laminoir à chaud de plus de 500m de long. Le site produit 6,7 millions de tonnes de brames et 4,7 millions de tonnes de coils (Données : ArcellorMittal). Dunkerque représente le plus gros site sidérurgique de France et ArcelorMittal mise tout dessus.

Dunkerque sert aujourd'hui principalement à l'approvisionnement des sites de Florange et Liège. Mais aussi Montataire, Desvres et Mardyck.

Portique
Portique
HF4
HF4
HF3
HF3
Gazomètre
Gazomètre

Notes Le site de Dunkerque bénéficie d'une situation géographique favorable, puisqu'il est situé en bord de mer, c'est aussi le troisième port français le plus important. Il permet d'accueillir d'énormes navires (appelés minéraliers) qui ravitaillent le site en minerai de fer (Cf: HF4), à moins de 400m des hauts fourneaux. Ce minerai provient principalement du Brésil, Australie, Chine ou de Mauritanie, il est déchargé par ces énormes portiques côtiers (Cf: Portique), il y en a 3 en tout. Chaque portique est équipé de benne qui décharge 18 tonnes à la fois, il faut 24h pour vider un minéralier complètement. Une excavatrice ou roue-pelle prend le relais et l'envoie par bandes transporteuses vers le parc à stockage du minerai, avant de partir vers l'agglomération.

Chaque année le site importe 9,5 millions de tonnes de fer et 4,5 millions de tonnes de charbon.

Portiques de déchargement
Portiques de déchargement
ArcelorMittal Dunkerque
ArcelorMittal Dunkerque
Cokerie
Cokerie

Notes Le coke anciennement produit par les cokeries des HBNPC (Drocourt) est aujourd'hui révolue, une cokerie construite sur place produit le coke nécessaire (et il en faut !). La cokerie de Séremange envoie également son coke par wagons jusqu'ici (une sacrée route !) depuis l'arrêt des hauts fourneaux d'Hayange.

Extinction
Extinction
Cokerie
Cokerie
Fours à coke
Fours à coke
Extinction
Extinction

Notes On distingue la tour d'extinction à gauche et la tour à charbon à droite (Cf: Cokerie)

Gazomètre
Gazomètre
Scories Scories
Scories
Parc à scories
Parc à scories

Notes Le site comprend deux énormes gazomètres, l'un pour la cokerie l'autre pour les hauts fourneaux.

La fonte produite aux hauts fourneaux est dirigée vers l'aciérie par wagons torpilles. Toutes les heures on évacue les scories de l'aciérie, puis on vide le convertisseur par en dessous. Les scories sont alors transportés par poches et vidés en bassin ils sont ensuite arrosés par jets d'eaux en continu afin de les refroidir. On voit très nettement le fond de la poche qui est caractéristique de la forme de ces scories.

Aciérie
Aciérie
Cokerie
Cokerie
ArcelorMittal Dunkerque ArcelorMittal Dunkerque
ArcelorMittal Dunkerque

Notes C'est une usine entre ciel et mer qui ne s'arrête jamais.

HF2
HF2
HF3
HF3
HF4
HF4
ArcelorMittal Dunkerque
ArcelorMittal Dunkerque

Notes Le HF2 possède 3 cowpers d'origine un quatrième lui a été rajouté (le blanc), le HF3 en possède 3 et le HF4 en a 4. Le HF4 est le plus gros haut fourneau de France, il possède un diamètre au creuset de 14m ce qui lui a valu d'être le plus grand au monde, (à son époque de fabrication) il peut produire jusqu'à 10 000 tonnes de fonte par jour ! Un véritable monstre !

Le HF2 à l'arrêt depuis octobre 2008 a été redémarré en janvier 2010. Il devrait prochainement entré en réfection (2015), les dernières réfections pour le HF3 date de 2006 et de 2001 pour le HF4.

L'ouvrier en gilet vert donne l'échelle pour ce haut fourneau (Cf: HF3).

Gazomètre
Gazomètre
HF3
HF3
Dernière nuit
Dernière nuit
Dernière coulée
Dernière coulée

Notes On peut voir le gueulard (Cf: HF3). Une coulée en plein jour est déjà impressionnante mais de nuit c'est encore plus fascinant et surtout elle éclaire tout le site !

Bouillonante cokerie
Bouillonante cokerie
Cheminée
Cheminée
Les yeux des enfers
Les yeux des enfers

Soufflante

Voici une ancienne soufflante issu d'un site sidérurgique aujourd'hui disparu. Il s'agit de l'unique vestige sauvegardé comme patrimoine industriel. Elle faisait partie d'un ensemble comprennant cinq soufflantes pour cinq hauts fourneaux. Plus loin on trouvera encore l'emplacement d'un ancien cowper.

Soufflante Soufflante Soufflante Soufflante
Soufflante
Soufflante Soufflante Soufflante Soufflante
Soufflante