“ Carrière de la Malogne ”

La Malogne est une carrière de craie phosphatée (couleur brun/gris). L'extraction commence dés 1874 à Ciply, en souterrain comme à ciel ouvert, en développant plusieurs exploitations sur tout le bassin. Rapidement épuisé et avec l'arrivée de phosphate étrangers plus compétitif provenant de Russie, Tunisie et surtout du Maroc dés le XXe siècle, l'activité voit le déclin dans la région et les carrières ferment progressivement. La dernière exploitation fermera au début de la seconde guerre mondiale. La Malogne désigne tout cet espace souterrain.

Pour rappel on utilise principalement le phosphate dans l'agriculture comme engrais chimique.

La carrière est exploitée en chambres par un grand nombre de piliers tournés de 4/5m de hauteur, s'étendant sur plus d'une centaine d'hectares, 300km de galeries dont une moitié est noyée sous les eaux. A de nombreux endroits on peut quand même constater que l'eau baisse, ou s'est retirée, en laissant la marque du niveau atteint sur les parois. De ce que j'ai pu voir, la carrière est en bon état, pas beaucoup de fontis ni d'effondrements, même si à certaines extrémités, le recouvrement est très fragilisé. (Du sable et du tuffeau)

Les galeries furent exploitées ensuite comme champignonnière en meules jusque dans les années 70.

Citons, et c'est bien là l'aspect particulier de cette carrière qui est classé au Patrimoine Exceptionnel de Wallonie, ses curiosités géologiques et paléontologiques. En effet les travailleurs en remuant le sol pour trouver le phosphate ont mis à jour des ossements, des fossiles remontant à la disparition des dinosaures (70 millions d'années), certains mesurant plusieurs dizaine de mètres. On a pu retiré l'ossature d'un Hainosaure ("Le Lezard du Hainaut" famille des Mosasaures) de 16m50, aujourd'hui exposé au musée d'Histoire Naturelle de Bruxelles. Dans une descenderie de la carrière on pourra admirer toutes les différentes couches géologiques.

En outre la carrière est aussi un lieu protégé servant d'hibernation pour les chauve souris.

Lectures et Recommendations

Piliers Diabolos
Piliers Diabolos
Secteur noyé
Secteur noyé
Lagon bleu
Lagon bleu
Piliers tournés
Piliers tournés

Notes Après exploitation dans le cas de piliers tournés, ce sont eux qui supportent le ciel et le terrain au dessus. Ici on peut constater une surcharge sous l'effet de fortes contraintes de compression, qui a pour cause leur dégradation par écaillage (pilier rongés au centre). En cas de rupture de l'un d'eux, les forces générées seront automatiquement répercutés aux piliers voisins, et si ils ne suffisent pas ils risquent d'entraîner un effondrement généralisé et brutal de tout ce secteur.

L'eau peut aussi être l'une des conséquences puisque l'on retrouve ce genre de piliers que dans les zones inondées.

Mur de transition
Mur de transition
Les wagonnets
Les wagonnets
Les rails
Les rails

Notes Le mur de transition indique un changement de secteur dans la carrière.

Echelle
Echelle
Galeries basses
Galeries basses
Tunnel en briques
Tunnel en briques
La descenderie
La descenderie

Notes Dans ce secteur les galeries sont plus basses et se terminent dans cette consolidation en forme de tunnel, qui était visiblement une ancienne entrée, aujourd'hui bouchée.

Le port
Le port
Galeries noyés
Galeries noyés
Champignonnière
Champignonnière
Rivière
Rivière

Notes On arrive dans la champignonnière, qui s'étend sur un grand secteur, ce sont des meules mais elles sont en mauvais état aujourd'hui.