“ Les Forges de Clabecq ”

La victime silencieuse se souvient d'un passé glorieux.

Ce dossier est incomplet, malheureusement, je n'ai pas pu tout voir, j'essaierai donc de vous retranscrire mes impressions même si tout le site en lui même soit assez extraordinaire. Ces photos s'étalent de 2009 à 2012, où nous allons constater l'avancement des travaux de démolitions.

J'ai été frappé de démesure, de complexité, d'élégance, de couleurs, de formes, mais plus que tout, j'ai été choqué par ce silence de mort. Un formidable mélange improbable entre la douceur naturelle de la végétation et la grandeur du monstre refroidi et rouillé.

Forges de ClabecqLes Forges de Clabecq était une usine sidérurgique qui construisait principalement pour les chemins de fers. L'usine était alors la plus importante de Belgique. Il y avait une forge ici déjà en 1752, mais il faudra attendre une centaine d'années plus tard pour véritablement voir s'instaurer "Les Forges de Clabecq". Entre temps Napoléon 1er ordonna de créer un canal entre Bruxelles et Charleroi en 1812. En 1819 la "fonderie et platinerie en fer de clabecq" comprend un haut fourneau et des cylindres à laminer. Une dizaine d'années plus tard c'est Edouard Goffin qui reprend la société et la sauve de la faillite. Quand en 1832, le canal est terminé, soit vingt ans après sa création, on y voit une chance de développer le paysage industriel dans la région. C'est pourtant seulement vers 1850 que la société s'agrandit, aidé de son frère Charles-Henri, ils installèrent un laminoir et un raccordement aux voies de chemins de fer.

Tout cela aide grandement les Forges pour recevoir et envoyer des marchandises, en 1888 elle est doté d'un laminoir et adopte le statut de société anonyme : SA des Forges de Clabecq, toujours dirigé par la famille Goffin. En 1911 l'usine passe de transformatrice à productrice d'acier avec de nouveaux hauts fourneaux, des laminoirs et une centrale électrique. Puis en 1972 un nouveau haut fourneau (HF6) avec la coulée en continue. Les forges disposent alors de sa propre tréfilerie (transformer du fer en fil). Ce sont des années de forte production et fabrique grâce à 780 000 tonnes d'acier : des tôles, tubes et fils.

Mais avec le premier choc pétrolier en 1973, les conditions économiques de l'acier vont considérablement changés, avec augmentation du prix des matières premières, n'épargnant pas les Forges en d'importantes restructurations de personnel. Malheureusement la situation va se dégrader d'années en années et empirer au début des années 90. Fin 1992 c'est la région qui sauve Les Forges d'une première alerte, 94-96 sont marqués par des mouvements de grève et la faillite apparaît fin 96.

Duferco rachète en 1997 une partie du site pour sa localisation en vue de le transformer prochainement. Aujourd'hui il ne reste plus que le laminoir en activité avec un personnel réduit à 650 travailleurs, tout le reste de l'usine est a l'arrêt, et une grande partie à déjà été démolie (bâtiments administratifs, pelletisation). Quand on sait que l'usine a accueilli jusqu'à 6000 travailleurs, c'est un gros coup dur.

Quel avenir pour Clabecq ?

Il est peu probable que ce patrimoine soit sauvegardé, en effet réhabiliter un haut fourneau coûte cher, trop encombrant, et on ne saura pas le valoriser à sa juste valeur. Il faut savoir qu'il existe déjà 3 autres sites de ce genre au Luxembourg, en Allemagne et à l'est de la France, il existe donc déjà un patrimoine de ce genre (mais pas en Belgique !)

Pourtant les haut fourneaux 1 et 2 ainsi que leurs châteaux d'eaux, notamment celui en brique, sont aujourd'hui plus que centenaire et font sans nul doute partie du patrimoine industriel de Belgique. Plus que tout, le système de chargement de ces haut fourneaux constitue à lui seul ce patrimoine puisqu'ils sont les derniers à posséder ce type de monte charge : à benne de type Staelher.

L'histoire se répète donc, à l'instar d'une semblable papeterie, ce patrimoine industriel est menacé de démolition, et rien n'est engagé pour sa sauvegarde. Pourtant l'intérêt est là, encore visible et en bon état, mais ce n'est pas assez apparemment. Il est question d'implanter des logements et de nouvelles entreprises, sur les 80 hectares que comprend les Forges, et ce malgré qu'une grande partie du site soit pollué. La solution consistera à la réaffectation des sols en enlevant la couche pollué et à la construction d'un sarcophage.

Tout cela me rappelle une bien mauvaise fin, tant pis pour l'histoire, tant pis pour le patrimoine, ils n'en ont que faire.

De retour en 2010 le site disparaît de plus en plus, le haut fourneau 1 n'existe plus, ainsi que le hall de charge. Les forges disparaissent. En 2012 le 04 septembre à 11h54, le HF6 lui aussi à son tour tombait. Les forges deviennent inexistantes. Seul le HF2 est conservé "en l'état" pour le moment, mais son avenir est très incertain à court terme, à mon avis, le château d'eau devrait être sauvegardé, et on espère de même pour le système de chargement.

Lectures et Recommendations

Il me semble nécessaire de citer deux principaux sites qui ont pu mieux parcourir le site que moi, tout d'abord Vincent, qui a largement su mettre en valeur tout le site, tout en sauvegardant lui même de précieux documents. Et celui de Gilles qui m'a particulièrement plu, riche en émotions et clairement explicite.

En route vers le coeur des Forges

Les pellets
Les pellets
Une goulotte
Une goulotte
Monte charge du HF2
Monte charge du HF2
Chateaux d'eaux
Chateaux d'eaux

Notes Les photos sont ici prises dans le hall de préparation des charges. On retrouve ici encore plein de pellets provenant de la pelletisation (démolie aujourd'hui), qui les fabriquaient.

Crochet élévateur
Crochet élévateur
Le skip du HF2
Le skip du HF2
Les cowpers
Les cowpers
Les skips du HF1 et HF2
Les skips du HF1 et HF2

Notes Nous sommes juste en dessous du hall précédent, le minerai une fois préparé et correctement mélangé, tombe directement dans le wagon (Cf : Crochet) que l'on voit discrètement sur la gauche dans l'ombre, et le crochet élévateur monte la benne (absente sur la photo) en haut du gueulard. C'est ce système de monte charge qu'il faudrait absolument sauvegarder.

La jungle
La jungle
La rouille
La rouille
Chateau d'eau
Chateau d'eau
La jungle, le retour
La jungle, le retour

Notes "La jungle" c'est l'allée qui sépare le hall des charges, des Forges, le monte charge passe au dessus de nos têtes. La végétation s'installe très largement dans cet univers de rouille, cela donne des différences de couleurs impressionnantes.

Suivez-moi
Suivez-moi
Vers les cieux
Vers les cieux
La courbe
La courbe

Notes Quand on décide de rentrer, c'est un dédale de tuyaux.

La salle de René
La salle de René
Le château d'eau
Le château d'eau
Le HF6 au fond
Le HF6 au fond
Laveur à gaz
Laveur à gaz

Hauts Fourneaux 1 et 2

Les hauts fourneaux 1 et 2 furent construits en 1909 et arrêtés en 1991, date de modernisation du 6. Tous les deux ont les mêmes caractéristiques. Le HF1 est démoli en 2010.

Le haut fourneau 3 est construit en 1925, et arrêté en 1972 après la mise en service du HF6.

Le haut fourneau 4 est construit en 1929 et arrêté en 1985.

Le haut fourneau 5 est construit en 1956 et arrêté en 1989, cet emplacement sert aujourd'hui à la pulvérisation charbon (une espèce de tour bleue, visible sur les photos du HF6).

Seul les hauts fourneaux 1/2/6 sont encore visibles, lors de mon passage. Après la démolition du HF1, il ne reste plus rien, seul les molettes du skip "traînent" encore au sol...

HF1
HF1
L'arrivée du skip
L'arrivée du monte charge
Vue sur les Forges
Vue sur les Forges
Vestige HF1
Vestige HF1

Notes Voici l'arrivée du monte charge, en haut, où nous étions tout à l'heure. D'ici il y a une très belle vue sur l'ensemble du site.

Treuil Treuil Treuil
Treuil

Notes Voici le treuil du monte charge du HF2.

HF2 HF2 HF2 HF2
HF2

Notes C'est un grand choc, le site est presque complètement désert aujourd'hui (2012), et le HF2 se détache très nettement dans tout ce vide volontaire.

Plancher HF2
Plancher HF2
Chateau d'eau
Chateau d'eau
HF2 HF2
HF2
HF2 HF2 HF2
HF2
Skip
Skip
Benne Staelher
Benne Staelher

Notes Voici de nouveau une photo qui illustre mieux le système de chargement Staelher. On a remis sa benne en place pour l'occasion.

Haut Fourneau 6

Le haut fourneau 6 est construit en 1972, modernisé en 1991 et arrêté au 31 décembre 2001. Il est démoli le 04 septembre 2012.

La géante
La géante
Laveur Réservé
Laveur Réservé

Notes En direction du HF6..."La géante" est l'ancienne cheminée du HF5.

HF6 HF6
HF6
Plancher de coulée
Plancher de coulée
Les refroidisseurs
Les refroidisseurs

Notes Premier contact avec ce géant de 115m de haut, tout de suite c'est le changement par rapport aux autres hauts fourneaux. On peut voir que la démolition a déjà commencé vers la droite (Cf : première photo HF6)

Le skip
Le skip
Les forges au couchant
Les forges au couchant
L'escalier en colimaçon
L'escalier en colimaçon
Tout en haut du HF6
Tout en haut du HF6

Notes Sur le skip du HF6, on aperçoit la molette au centre en contrebas, les bennes quand à elles se trouvent à l'étage encore plus bas. Sur la droite on aperçoit le cowper 6.1 surmonté de son château d'eau bleu.

Le HF6 a été construit en 1972 par Paul Wurth, il dispose de 3 cowpers et pouvait produire jusqu'à 300 tonnes de fonte par 24h. Il a été modernisé, au moment de l'arrêt des deux premiers hauts fourneaux, pour produire de la fonte hématite. De 1972 à 1991 il produit d'abord de la fonte phosphoreuse, puis de 1991 à 2001, de la fonte hématite. La différence influence sur la solidification et agit sur la propriété future d'usage de l'acier.

Il faut le mériter pour arriver tout en haut, mais la vue est tout simplement spectaculaire. La dernière partie se fait sur un escalier en colimaçon.

HF6 HF6
HF6
Cowper
Cowper
My last goodbye
My last goodbye

Notes C'est la fin, les cowpers sont à terre, voici le dernier souvenir que je garde de ce monstre d'acier, je préfère le voir encore debout, avant qu'il ne parte en fumée quelques mois plus tard.

Clabecq by night Clabecq by night Clabecq by night
Clabecq by night
Vue de La Senne
Vue de La Senne
Vue de Clabecq
Vue de Clabecq
Vue de Oisquercq
Vue de Oisquercq

Les soufflantes

Turbosoufflantes
Turbosoufflantes
Panneau de contrôle
Panneau de contrôle
HF6
HF6

Notes C'est ici qu'est produit le vent qui va être envoyé aux cowpers. Il y a quatre turbosoufflantes, pour le HF1, HF2, HF4 et HF6

Fin de v(o)ie
Fin de v(o)ie