“ S.A Des Charbonnages de MONCEAU-FONTAINE ”

Cette page est l'aboutissement de presque un an de recherche que ce soit dans les archives de la société, ou dans différents livres parus sur le pays noir, mais aussi d'une grande partie, sur le terrain à chercher les anciens emplacements des différentes sièges disparus.

Remerciements :

Je tiens à remercier pour leur aide tout particulièrement Xavier Fer qui m'a accompagné, Gilles Durvaux sans qui cette page ne serait pas aussi complète et Philippe D. pour sa disponibilité, sa gentillesse et sa précieuse aide sur le travail de recherche des tombes.

Je suis toujours à la recherche de documents concernant les charbonnages de Monceau Fontaine (photos, cartes, plans, documents...) afin de pouvoir créer un ensemble d'informations le plus complet possible, qui sera mis en valeur dans le futur. Merci de votre aide éventuelle ou contributions par avance, vous trouverez mon adresse en première page du site.

Cette page se divise en plusieurs parties :

Historique

Monceau Fontaine a été la plus importante société minière du bassin de Charleroi, au plus fort de la production on a extrait 1 674 000 tonnes de charbon (en 1954), on a dénombré plus de 10 000 mineurs, sur 7374 hectares de concessions (en 1974). Elle compta 12 sièges d'extractions (en 1954), 1 centrale électrique, 3 triages-lavoirs, 3 fabriques d'agglomérés et autres services répartis dans 25 localités, séparant les puits les plus éloignés (le 17 et le 25) d'à peu près 16km ! La société a toujours fait preuve d'innovations, de progrès, et cela sur l'importante superficie qu'occupait tous ses sièges.

La société est crée officiellement en 1836 sous le nom de "SA des Charbonnages de Monceau Fontaine" avec l'aide de la Société Générale, afin de regrouper plusieurs cayats (mine artisanal peu profonde) qui étaient déjà en service dans les communes avoisinantes de Monceau sur Sambre. Dés lors la société ne va cesser de s'agrandir au fil de fusions et d'absorptions. En 1852 elle rachète en vente publique, les Charbonnages du Martinet alors en faillite et devient par la même occasion : Société Anonyme des Charbonnages de Monceau Fontaine et du Martinet. On atteint alors les 2000 hectares au total (ajout de 350Ha). Puis successivement ce fût le rachat des concessions de Piéton en 1874, de Forchies en 1885, et les Charbonnages de Carrieres Sud et Viernoy en 1890. En 1904 la société extrait alors 580 000 tonnes à l'aide de 5 puits, c'est la deuxième plus importante société en terme d'extraction, la première étant les Houillères Unies à Gilly avec 600 000 tonnes.

Début du XXe siècle c'est l'ère de la mécanisation, les premiers marteaux pics et haveuses font leurs apparitions. En 1908 la société fusionne avec la S.A. des Charbonnages de Marchienne et retrouve son ancienne appellation de SA des Charbonnages de Monceau Fontaine. En 1910 la concession est de 4000 hectares.

Marcinelle NordAprès la première guerre mondiale, il faut relancer l'extraction et relever la production aux tonnages atteints précédemment, en 1929 Monceau Fontaine fait construire son TLC (Triage Lavoir Central) près du Martinet, on y traite 5000 tonnes de charbon par jour. L'acheminement se fait depuis le Martinet qui est le plus proche, par traction de wagonnets, et pour les autres puits par voie aérienne à l'aide d'un télébenne, et plus classiquement par voie ferroviaire. En 1931 elle rachète alors la S.A des Charbonnages de Marcinelle-Nord, en 1933 la concession au total est de 6400 hectares et d'une production dépassant le million de tonnes (c'est la seule d'ailleurs), elle compte alors 12 puits.

Le bilan après la seconde guerre mondiale est le même qu'en 1919 : il faut reconstruire et relancer la production. A ce moment les sociétés carolorégiennes sont moins nombreuses du fait des divers fusions il n'en reste plus que 23 en 1945 au lieu des 35. Il en va de même pour l'immigration commencé au premier conflit mondial, les mineurs belges ne représentent plus que 57% en 1948 alors qu'ils étaient 97% en 1922. Niveau matériel, les étançons métalliques remplacent les bois de mine.

La dernière acquisition par Monceau Fontaine sera la S.A. des Charbonnages du Nord de Charleroi en 1948.

Malheureusement entre 1956 et 1980 les successions de fermetures de puits vont se succéder, avec la fin du 17 en mars 1980, qui signera la fin de Monceau Fontaine. C'est l'avant dernière société minière à avoir fermé définitivement ses portes en Wallonie.

Voici un récapitulatif des principaux puits de la société, avec le nom des anciennes compagnies et le nombre de tombes. (Le nombre de tombes n'indiquent pas le nombre de chevalements).

Voici les dates de fermeture des puits :

Sources :

Les cartes postales

Voici maintenant une série de cartes postales qui illustre la vie au sein des différents sièges de Monceau Fontaine. L'auteur de ces photos est Désiré Deleuze, photographe "officiel" pour Monceau Fontaine il était le seul à avoir du matériel sécurisé (notamment un flash dans un boîtier anti-déflagrant) il est donc l'une des rares personnes à avoir pu photographier le fond en grande quantité sur plusieurs sièges. C'est le premier à descendre après l'accident du Bois du Cazier, et à faire un compte rendu photographique des dégâts. Il a également travaillé pour la société d'Hensies Pommeroeul. Il est descendu dans toutes les mines de Belgique pour les immortaliser en photos ce qui en fait un patrimoine unique.

Ces cartes postales font partie de ma collection, je les ai scannés à titre informatif, merci de ne pas les utiliser pour un autre usage.

Monceau Fontaine
Charbonnages de Monceau Fontaine
Monceau Fontaine
Siege 4 : Meridienne 1000m
Monceau Fontaine
Siege 14 : Bouveau Midi de 925m
Monceau Fontaine
Siege 14 : Station de captage du grisou
Monceau Fontaine
Siege 14 : Envoyage à 925m
Monceau Fontaine
Centrale : Electrique poste de commande
Monceau Fontaine
Siege 10 : machine d'extraction
Monceau Fontaine
Groupe d'habitations ouvrières
Monceau Fontaine
Bureau central : le centre mécanographique
Monceau Fontaine
Siège 17 : Triage
Monceau Fontaine
Ecole de Monceau Fontaine
Monceau Fontaine
Siège 4 : Taille Malfaite à 650m
Monceau Fontaine
Taille Malfaite à 650m
Monceau Fontaine
Atelier central de Forchies
Monceau Fontaine
Siège 24 : Taille de 5 Paumes à 850m
Monceau Fontaine
Siège 17
Monceau Fontaine
Siège 25 : Salle de formation
Monceau Fontaine
Siège 4 : Taille de Brose II Bis à 840m
Monceau Fontaine
Siège 4 : Taille dans Brose à 840m
Monceau Fontaine
Siège 18 : Recette du puits B
Monceau Fontaine
Siège 4 : Taille de Brose à 840m
Monceau Fontaine
Siège 4 : Station de chargement
Monceau Fontaine
Siège 14 : Station de chargement à 925m
Monceau Fontaine
Siège 18 : Taille de 5 Paumes à 1275m
Monceau Fontaine
Siège 23 : Garage à locomotives à 1220m
Monceau Fontaine
Siège 10 : Chargeuse mécanique
Monceau Fontaine
Siège 23 : Bouveau Midi à 1220m
Monceau Fontaine
Siège 6 : taille dans la couche Plateure à 460-530m
Monceau Fontaine
Triage Lavoir Central
Monceau Fontaine
Liaison 24-25
Monceau Fontaine
Siège 14 : transporteur à courroie
Monceau Fontaine
Siège 10 : atelier Central
Monceau Fontaine
Centre d'accueil pour travailleurs étrangers
Monceau Fontaine
Siège 4 : centre d'accueil
Monceau Fontaine
Siège 8 : Centre d'apprentissage
Monceau Fontaine
Siège 14
Monceau Fontaine
Siège 10 : envoyage à 730m
Monceau Fontaine
Ecole d'ajusteurs mécaniciens
Monceau Fontaine
Siège 18 : Milk Bar
Monceau Fontaine
Siège 10 : bifurcation à 730m
Monceau Fontaine
Siège 4
Monceau Fontaine
Siège 18 : taille dans 10 Paumes à 1220m
Monceau Fontaine
Siège 10 : Atelier central
Monceau Fontaine
Centrale electrique : hall d'entrée
Monceau Fontaine
Siège 10 : Bouveau sud à 730m
Monceau Fontaine
Cité Malghem
Monceau Fontaine
Siège 18 : Bouveau Ouest à 1275m
Monceau Fontaine
Siège 10 : Vestiaire-lavoir
Monceau Fontaine
Siège 4 : Formation
Monceau Fontaine
Siège 25
Monceau Fontaine
Siège 4 : Bouveau Sud et station de chargement
Monceau Fontaine
Bureau central : salle de conférences
Monceau Fontaine
Siège 23 : envoyage du puits d'extraction à 1078m
Monceau Fontaine
Siège 25 : bains douches
Monceau Fontaine
Siège 23 : envoyage du puits d'air à 1220m
Monceau Fontaine
Siège 17 : Creusement des galeries
Monceau Fontaine
Siège 25 : envoyage à 930m
Monceau Fontaine
Siège 24 : service d'accueil
Monceau Fontaine
Siège 24 : Taille de 5 Paumes à 850m
Triage Lavoir Central Triage Lavoir Central
Triage Lavoir Central
La centrale électrique
La centrale électrique

Notes Quelques cartes postales qui illustre l'immensité des installations de la compagnie.

Brochure

Voici tout autre chose, il s'agit de la brochure que l'on remettait à l'ouvrier nouvellement embauché aux Charbonnages. Je possède le livret en entier, mais je vous propose d'apprécier l'éditorial qui présente ce que l'on attendra de vous chez Monceau Fontaine

Afin de tenir au courant tous ses salariés des évolutions, de leurs droits ou de leur condition sociale mais aussi de faire voir qu'elle s'interesse à eux Monceau Fontaine publia d'avril 1953 jusqu'en mars 1966 un journal d'entreprise intitulé "Chez Nous".

Plus que tout ce livret vous présente la compagnie, et toutes les démarches auxquelles vous ferez face un fois engagé : conditions de travail, logements, formations, fiche de paie...et j'en passe.

Brochure d'accueil
Brochure d'accueil
Editorial Editorial
Editorial
Chez Nous Chez Nous
Chez Nous

Tragedies de la Mine

Il s'agit d'un récit sur la catastrophe du puits des Bas Longs Pres, intitulé "Tragédies de la Mine" écrit par Pierre-Joseph Vatlet, sauveteur volontaire.

L'article est disponible ici Les remerciements vont à Nicau qui a scanné l'article.

le Siège Social

Le siège social de la compagnie était basée à Monceau sur Sambre, il y avait également sur le site l'école des porions. A la fermeture, tous ces bâtiments furent abandonnées pendant plusieurs années, aujourd'hui l'association Monceau-Fontaines, les à fait renaître en s'y installant.

Monceau Fontaine Monceau Fontaine
Monceau Fontaine
MF
MF

Les chevalements

Chevalement du Péchon

Année : 1910 - 1975 (31 mars 1975)

Compagnie : Charbonnage de Monceau Fontaine

Puits N°25 dit du Péchon anciennement N°5 "Blanchisserie" de Marcinelle Nord. L'un des chevalements sera complètement démonté et remonté à Herstal pour le charbonnage Bonne Espérance, un nouveau remplacera donc celui-ci à Marcinelle au début des années 50. En 1952 une loco en panne dans une galerie reliant le Pechon aux Fiestaux tuait 4 hommes, 2 seront blessés et 6 autres ne seront retrouvés que beaucoup plus tard, mort.

Vingt ans plus tard le grisou allait encore frapper au Péchon, cette catastrophe sera d'ailleurs la dernière dans le bassin de Charleroi. Un dégagement de grisou est à l'origine de la catastrophe c'est un chantier se trouvant à 6 kilomètres du puits, à l'étage 930, la galerie étant en direction du Bois du Cazier. Le travail des secours sera rendu pénible, de par la distance en souterrain que par le dégagement (il faudra plus de 150 wagonnets pour dégager la galerie). En fin de journée un premier corps est retrouvé, on en comptera 6 au total.

Classé et acquis en 1984 par la région, restaurée la même année, les travaux s'arrête peu de temps après. Depuis ces derniers sont à l'abandon en plein milieu d'une aire de jeux pour enfants, comme deux gardiens d'un autre temps.

Attention ce lieu est TRES dangereux
Le Pechon
Le Pechon
L'escalier
L'escalier
Les molettes
Les molettes
En haut
En haut

Notes D'en haut on voit très bien, le coron tout autour.

La structure est complètement rouillée, certaines parties sont pourries, ce n'est absolument pas rassurant.

Les Géants
Les Géants
Le Péchon Le Péchon Le Péchon
Le Péchon
MF 25S MF 25N
MF 25S - MF 25N

Notes Ce sont les chevalements les plus hauts de la compagnie avec ceux du 10.

Chevalement du Petit Martinet

Année : Inconnue

Compagnie : Charbonnage de Monceau Fontaine

Puits N°3 dit Petit Martinet ou Fosse aux Bois, initialement faisant partie des Charbonnages du Martinet puits racheté par Monceau Fontaine en 1852. Il a appartenu au siège 14. Ce puits servait pour l'exhaure.

C'est le seul restant dans le bassin à être en béton armé.

Le Petit Martinet Le Petit Martinet Le Petit Martinet
Le Petit Martinet

Le Martinet

Année : - 1967 (15 juillet 1967)

Compagnie : Charbonnage de Monceau Fontaine

Puits N°4 dit du Martinet, sur les deux chevalements existants il n'en reste plus aucun. Néanmoins on peut encore apercevoir les bâtiments qui composaient le charbonnage, comme l'un des bâtiments de la machine d'extraction (daté de 1923 au fronton) avec encore une partie de la machine à l'intérieur, le bâtiment des douches, la salle des pendus, l'atelier de réparation des locomotives et une partie des habitations occupés par des salariés (ré-utilisé aujourd'hui)

Le Martinet
Le Martinet
Batiment
Bâtiment machine d'extraction
Machine d'extraction
Machine d'extraction
Carrelage
Carrelage
Le Martinet Le Martinet Le Martinet
Le Martinet
Passerelle Passerelle
Passerelle

Notes En 2011 le site est en cours de travaux, le bâtiment donnant sur la rue a été démoli, le bâtiment de la machine d'extraction est en cours de rénovation ainsi que tous les autres.

Salle électrique
Salle électrique
Ampèremètres
Ampèremètres
Escalier
Escalier

Les Hiercheuses

Hiercheuses Hiercheuses
Hiercheuses

Notes Actuellement le seul vestige de l'ancien Triage-Lavoir des hiercheuses, situé près du terril du même nom. Le bâtiment n'a malheureusement plus aucun intérêt aujourd'hui, de par son état de dégradations.

Les Tombes

Sur chaque puits de mine est scellé une tombe où est gravé dessus plusieurs indications concernant le puits.

Voici comment il faut comprendre ce qu'il y a écrit sur une tombe :

Sur les dernières tombes on peut retrouver écrit tout simplement "Puits de mine" avec un numéro, il s'agit d'une numérotation de classement propre à l'organisme qui s'occupe de sécuriser les puits de mines. Pour rappel en Wallonie il y a peu près 12 000 puits (puits et galeries d'exhaure), et la plupart ne sont pas encore, sécurisés.

MF 1
MF 1
Puits d'aérage Puits d'aérage
Puits d'aérage
MF 2
MF 2

Notes MF 1 : Le premier ! Il se trouve au milieu d'une société, la tombe est assez récente.

Puits d'aérage : On suppose qu'il s'agit de celui de MF1, au vue de sa proximité. La tombe est récente puisqu'il y a eu un effondrement de 4m de la tête du puits en 2011 (l'ancienne dalle datait de 1948), ce qui a provoqué ces travaux.

MF 2 : Il se trouve chez un particulier, la tombe est vieille, mais qu'est ce qu'elle est belle ! Monceau Fontaine est écrit en couleur.

  • MF 1 : Extraction
  • MF 2 : Retour d'air
MF 3A
MF 3A
MF 3B
MF 3B
MF 3C
MF 3C

Notes MF 3 : il s'agit du puits du petit Martinet.

MF 3 E
MF 3 E
MF 3 A
MF 3 A
Machine d'extraction MF 3 Machine d'extraction MF 3
Machine d'extraction MF 3

Notes MF 3 Nord : Il reste seulement le bâtiment de la machine d'extraction en plein champs, le site sert de "bergerie" aux moutons...

MF 4 A
MF 4 A
MF 4 E
MF 4 E
MF 4 EX A
MF 4 EX A
MF 4 VO
MF 4 VO
MF 4 VE
MF 4 VE
MF 4.1
MF 4.1
MF 4 EX N
MF 4 EX N
MF 4 C
MF 4 C

Notes MF 4 : Le puits du Martinet, le plus gros site avec pas moins de 8 tombes !

  • MF 4 VE : Ventilateur Est
  • MF 4 VO : Ventilateur Ouest
MF 4NC E
MF 4NC E
MF 4NC A
MF 4NC A

Notes MF 4NC : Le puits du Rianwelz

MF 6 A
MF 6 A
MF 6 C
MF 6 C
MF 6 L
MF 6 L

Notes MF 6NC : Le puits du Perier, avec distinction des puits. Les deux chevalements étaient les mêmes que ceux du Pechon.

MF 8 Nord
MF 8 Nord
MF 8 Sud
MF 8 Sud

Notes MF 8 : Il ne reste plus que deux tombes de visibles, le puits Nord (A) et le puits Sud (B), le puits C se trouve sur le terrain d'une société, celle-ci a coulé une dalle dessus.

  • MF 8 A : Nord
  • MF 8 B : Sud
  • MF 8 C : Cayat
MF 9 PR1 MF 9 PR1
MF 9 PR1
MF 9 PR2 MF 9 PR2
MF 9 PR2
MF 9 PE MF 9 PE
MF 9 PE

Notes MF 9 : Le puits 9 dit Conception, un puits d'extraction, et deux puits de retour d'air.

MF 10 A
MF 10 A
MF 10 B
MF 10 B
MF 10 C
MF 10 C

Notes MF 10NC : Les tombes se trouvent sur un terrain vague, les bâtiments d'époque sont toujours là mais ils sont réutilisés, il reste même une portion de rails ! A sa fermeture ce siège était le plus moderne de la compagnie, les deux chevalements étaient également les plus hauts.

  • MF 10 A : Levant
  • MF 10 B : Sud
  • MF 10 C : Couchant
MF 11
MF 11

Notes MF 11 : La tombe est tout récente, elle se trouve au pied d'un terril.

MF 12 NE
MF 12 NE
MF 12 SO
MF 12 SO
MF 12
MF 12

Notes MF 12 : Ce sont des puits centenaires ! Ces puits sont perdues en pleine forêt, les dalles sont très récentes (Fev 2011), on aperçoit encore des bouts de bâtiments en briques.

MF 14 A
MF 14 A
MF 14 B
MF 14 B

Notes MF 14 : Elles sont en très mauvais état, il ne reste plus rien d'autres sur le terrain.

  • MF 14 Nord : Extraction
  • MF 14 Sud : Retour d'air
MF 16 V MF 16 V
MF 16 V
MF 16 A MF 16 A
MF 16 A
MF 16 E
MF 16 E

Notes MF 16 : Il y a quatre tombes, 2 puits Vieux et 2 Nouveaux, les deux premiers sont perdus en foret quand aux autres ils sont en plein milieu d'un champs, les deux tombes sont identiques.

  • MF 16 Vieux Nord : Extraction
  • MF 16 Vieux Sud : Retour d'air
  • MF 16 Nouveau Nord : Retour d'air
  • MF 16 Nouveau Sud : Extraction
MF 17 A
MF 17 A
MF 17 B
MF 17 B
MF 17 C
MF 17 C

Notes MF 17 : Ces tombes étaient ensevelies sous 2 à 3 mètres de stériles, impossible à trouver en temps normal, grâce aux travaux de la tombe la plus récente, nous avons pu les trouver. Nous sommes ici sur le siège le plus éloigné de Charleroi, c'est aussi le dernier siège à avoir fermé.

  • MF 17 A : Couchant
  • MF 17 B : Levant
  • MF 17 C : Nord
MF 18 A
MF 18 A
MF 18 B
MF 18 B
MF 18 C
MF 18 C
MF 18 EXH
MF 18 EXH
MF 18 VENT
MF 18 VENT

Notes MF 18 : Le siège Parent. Considéré comme le plus beau siège d'Europe et injustement démoli, les tombes ont par contre bien souffert des rejets nocifs de la proche cokerie.

Le puits est aussi appelé le puits Providence.

"Les deux premiers puits de ce charbonnage furent foncés en 1844, le troisième, le plus haut en 1930. Son nom vient d'un certain Pierre Joseph Parent, homme d'affaire marchiennois, qui avait acheté les bois à la Docherie et y avait fait construire des cités ouvrières.

MF 19 SA
MF 19 SA
MF 19 NB
MF 19 NB
MF 19
MF 19

Notes MF 19 : Le puits des Bas Longs Prés. C'était le puits le plus profond en Europe ! (1455 m) Et toc ! Ces puits ont toute une histoire pour nous, car ce sont les tombes les plus dures que nous avons cherché, il nous a fallu six mois pour les trouver ! Après plusieurs investigations à partir d'anciennes photos et de prospection sur le terrain (4 fois), nous les avons finalement trouvées...à un endroit que nous ne pensions pas !

Il reste aussi les tuyaux du captage grisou.

  • Puits 19 SA : Sud A (retour d'air)
  • Puits 19 NB : Nord B (extraction)
MF 21 A
MF 21 A
MF 21 B
MF 21 B
MF 21 C
MF 21 C
MF 21 D
MF 21 D

Notes MF 21 : Elles sont perdues entre un parc et une autoroute.

  • MF 21 A : Couchant
  • MF 21 B : Levant
MF 22 PE
MF 22 PE
MF 22 PA
MF 22 PA

Notes MF 22 : Celles ci sont les plus moches (n'ayons pas peur de le dire) elles se trouvent sur un supermarché, entre deux parkings à caddies ! Pour le côté préservation c'est carrément nul !

MF 23 S
MF 23 S
MF 23 N
MF 23 N
MF 23
MF 23

Notes MF 23 : Le puits du Cerisier, perdu en plein terrain vague, c'est une véritable déchetterie de nos jours :(

MF 24 CT
MF 24 CT
MF 24 LT
MF 24 LT
MF 24
MF 24

Notes MF 24 : Le puits des Fiestaux, également avec distinction des puits. Il reste comme unique témoin le bâtiment des bains douches.

  • MF 24 A : Levant
  • MF 24 B : Couchant
MF 25 N
MF 25 N
MF 25 S
MF 25 S

Notes MF 25 : Le puits du Péchon, l'une des dalles a été cassée (et volée ?) :(

Une photo complète de Vincent Duseigne est visible ici

Puits Foret PA
Puits Foret PA
Puits Benne sans fosse
Puits Benne sans fosse
Saint Joseph PE
Saint Joseph PE
Saint Joseph PR
Saint Joseph PR

Notes Une vue sur le charbonnage du puits Benne sans fosse, le bâtiment est en ruine, il n'y a pas de tombes.

Puits Saint Joseph avec un puits d'extraction et un puits de retour, situé chez des particuliers.

Au final nous avons trouvé tous les puits où se trouve aujourd'hui une tombe (2011), seul le siège Forêt PE situé chez un particulier nous fait défaut, mais nous l'avons localisé précisément. Nous n'avons pas encore eu l'accord du propriétaire pour le photographier.

Il faut savoir qu'il existe, encore plusieurs autre puits, mais ils n'ont pas encore de tombes.