“ Les Charbonnages du Centre ”

Il s'agit d'un petit dossier sur les Charbonnages du Centre regroupant les dernières compagnies minières existantes dans ce bassin.

Charbonnages d'Anderlues

Article détaillé ici

Charbonnages du Bois du Luc

Année : 1835 - 1959

Compagnie : Charbonnages de Bois du Luc

Charbonnages de Bois du Luc

Charbonnages de Bois du LucL'histoire des Charbonnages du Bois du Luc débute en 1685 avec la création de la Société du Grand Conduit et du Charbonnage d’Houdeng avant de prendre le nom en 1807 de : Société civile Charbonnières du Bois du Luc.

A cette époque la société totalise 5 puits, puis rachète plusieurs sociétés et creuse de nouveaux puits dont la fosse Saint Emmanuel en 1846, elle devient Société Civile des Charbonnages de Bois-du-Luc, la Barette, Trivières, Saint-Denis, Obourg et Havré et la plus grande de Belgique avec plus de 6000 hectares de concessions.

Dés 1838, la société fait construire, en vue de fidéliser ses mineurs et de l'ouverture prochaine de la Fosse Saint Emmanuel, une cité. Elle sera achevée en 1853 et comprendra 162 maisons. Ce coron forme un trapèze qui le divise en quatre rues, qui porte le nom des quatre points cardinaux (le nord, le midi, le levant et le couchant).

En 1973 le dernier puits de la société, le Quesnoy, ferme ses portes, c'est aussi le dernier puits à extraire du charbon dans la région du centre. La même année c'est la fin de Bois du Luc.

En 1979 l'Etat rachète le site et il est restauré. Le premier écomusée s'installe en vue d'une valorisation du site minier, et depuis 2000, on peut visiter le charbonnage.

Je remercie toute l'équipe de l'Ecomusée de m'avoir ouvert leurs portes et permis de faire ces photos, merci de ne pas les utiliser sans mon accord et l'accord de l'Ecomusée du Bois du Luc, au préalable.

Le Charbonnage

Porte à guillotine
Porte à guillotine
Le Charbonnage
Le Charbonnage
Fosse Saint Emmanuel Fosse Saint Emmanuel
Fosse Saint Emmanuel
Les poussards
Les poussards
En haut
En haut
Machine d'extraction
Machine d'extraction

Notes Le chevalement est encastré dans le bâtiment. La machine d'extraction est à bobine.

Puits a exhaure
Puits à exhaure
Aerage
Aérage
Sous station electrique
Sous station électrique
Ampèremètres
Ampèremètres

Notes Puits d'extraction : -558m, Puits à exhaure : -420m.

Dossier
Dossier
Anthraluc
Anthraluc
Le téléphone de Nicau
Le téléphone de Nicau
Charbonnages du Bois du Luc
Charbonnages du Bois du Luc

Notes Dans le bureau du directeur, il reste encore toutes les archives du charbonnage et des centaines de livres...

Etabli Etabli
Etabli
Arbre de transmission
Arbre de transmission
Forge
Forge
Berline
Berline
Tour
Tour
Panneau de contrôle
Panneau de contrôle

Notes Dans les ateliers de réparation, l'ensemble des machines fonctionnent grâce à un arbre de transmission, qui est actionné par un moteur unique. Toutes les machines sont raccordées à cet arbre par des poulies et des courroies. On réparait ici tout le matériel utilisé dans le charbonnage (on y verra même une ancienne berline) tout comme l'outillage (il y a deux forges)

La maison du mineur

la chambre
La chambre
La cuisine
La cuisine
Le poêle
Le poêle
La salle de bain
La salle de bain
L'entrée
L'entrée
Deuxième chambre
Deuxième chambre

Notes Dans la maison du mineur, elle fait partie du coron c'est un logement d'époque tout y a été conservé.

Les tombes

Il existe 24 puits au total (Bois du Luc et la Barette) et 32 si on compte les puits d'Obourg - Saint Denis - Havré.

Bois du Luc - Barrette

Saint Emmanuel Exhaure
Saint Emmanuel Exhaure
Saint Emmanuel Extraction
Saint Emmanuel Extraction

Notes Saint Emmanuel (1835-1959)

Saint Patrice Saint Patrice
Saint Patrice
Fosse du Bois Fosse du Bois
Fosse du Bois

Notes Saint Patrice (1820-1937)

Fosse du Bois (1763-1914)

Saint Charles Saint Charles
Saint Charles
Saint Amand
Saint Amand
Bure du Moulin
Bure du Moulin

Notes Saint Charles (1825-1889)

Saint Amand (1827-1915)

Obourg - Saint Denis - Havré

Siege Havre Puits 1
Siege Havre Puits 1
Siege Havre Puits 2
Siege Havre Puits 2
Siege Havre Puits 3
Siege Havre Puits 3
Entrée Siege Havre
Entrée Siege Havre
Carrelage
Carrelage

Notes Siege Havre (1857-1934)

Le siège d'Havré comporte deux puits d'extractions et un puits servant à l'aérage et l'exhaure. Les travaux de fonçage débutent en 1864, mais l'exploitation réelle ne commence qu'en 1882 ! Celà principalement à cause des morts terrains recouvrant la couche houillère, qui est rencontré à -215m. De là plusieurs étages seront établis : -330, -400, -540, et -635m en 1919. En 1928 un long bouveau de 2789m est creusé et rejoint le siège du Beaulieu. Le charbonnage ferme en 1934.

Siege de Beaulieu Siege de Beaulieu Siege de Beaulieu
Siege de Beaulieu
Beaulieu Puits 1
Beaulieu Puits 1
Beaulieu Puits 2
Beaulieu Puits 2

Notes Siège de Beaulieu (1933-1961)

Puits 1 dit Léopold baptisé en hommage au prince Léopold, venu poser la première pierre du futur puits du siège de Beaulieu le 04 décembre 1923.

Le Quesnoy Le Quesnoy
Le Quesnoy
Quesnoy - Saint Paul
Quesnoy - Saint Paul
Quesnoy - Exhaure
Quesnoy - Exhaure
Quesnoy - Saint Frederic
Quesnoy - Saint Frederic

Notes Quesnoy (1903-1973) C'est le dernier charbonnage du Centre à avoir fermé (30/06/1973)

Charbonnages de Ressaix

Année : 1954 - 1969

Compagnie : Société des Charbonnages de Ressaix, Peronnes et Sainte Aldegonde

Il reste aujourd'hui deux vestiges miniers majeurs de ce charbonnage : Le Lavoir de Péronnes et la tour du Saint Albert.C'est grâce au plan de financement du plan Marshall (plan de redressement financé par les Etats Unis) qu'ils sont construits. Une plaque à la base du puits indique "Ces installations d'extraction ont été réalisées avec l'aide du plan Marshall. Témoignage de la générosité des Etats-Unis d'Amérique. 20 septembre 1954"

En vue de ces modernisations, la société centralise aussi ses installations, seuls les puits Saint Albert et Sainte Marguerite restent actifs. Une nouvelle centrale électrique voit également le jour (la troisième)

En 1959 les compagnies minières de la région fusionnent et forment la Société des Charbonnages du Centre. Malheureusement avec le début de la crise du charbon, les deux charbonnages ferment leurs portes en 1969, signant également la fin d'activité du lavoir. Les investissements n'auront donc pas été rentables, après seulement 15 ans de service.

Lavoir de Péronnes

Après la seconde guerre mondiale tout est à reconstruire. Karel Broes, jeune ingénieur est chargé de la construction du lavoir de Peronnes grâce notamment aux fonds du plan Marshall. Et c'est en à peine vingt mois qu'il est inauguré en 1954. Il peut alors traiter 400 tonnes de charbon par heure.

C'est un bâtiment imposant, lourd, posé là au milieu des champs, visible à des kilomètres, une structure faite pour résister au temps, un gigantesque cube de 7500 m3 béton, de 1000 tonnes d'acier, 3500 m2 de surface vitrée le tout reposant sur 450 pieux enfoncés jusqu'à 8mètres de profondeur.

Aujourd'hui en reconversion, vidé de ses machines, il ne reste que des trous béants, et des rampes d'accès qui mènent à pas moins d'une vingtaine de niveaux. Depuis les toits on admirera un beau panorama sur les terrils de la vallée.

Lors de ma visite les travaux de rénovation avaient déjà bien commencé, le dernier étage commençait à retrouver des fenêtres neuves, toutes les rampes avaient été sécurisées au profit de barrières en bois.

Sous les trémies se trouve la gare, le charbon était directement acheminé par wagons.

Trémies
Trémies
Etage
Etage
Ascenseur
Ascenseur
Aspiration
Aspiration

Notes Une fois le minerai traité et stocké dans les trémies il est envoyé par wagons qui se trouvent juste en dessous.

Trou
Trou
Béton
Béton
Treuil
Treuil
No Future, No Money !
No Future, No Money !

Notes Il est assez difficile aujourd'hui d'imaginer le lavoir à ses débuts, puisqu'il ne reste plus aucune machines.

Hauteur Hauteur
Hauteur
Descente
Descente
Vitres
Vitres
Plaque
Plaque
Lavoir de Peronnes Lavoir de Peronnes Lavoir de Peronnes
Lavoir de Peronnes

Notes Ce n'est pas l'un des plus grands mais une certaine idée du gigantisme se dégage du bâtiment.

Inscrit sur la liste des biens prioritaires qui nécessite le soutien de l’Institut du Patrimoine Wallon, il est classé en 2003 et évite ainsi sa démolition tant redoutée.

Annexe

Il s'agit d'une petite installation qui recevait le charbon du puits Sainte Marguerite et du Saint Albert afin de l'envoyer directement au lavoir de Péronnes.

Annexe
Annexe
Arrivée Saint Albert
Arrivée Saint Albert
Arrivée Sainte Marguerite
Arrivée Sainte Marguerite

Notes Le charbon arrivait par bande transporteuse dans un convoyeur clos, les deux entrées sont bien identifiables. Il repartait de même jusqu'au lavoir, puis se séparait en deux convoyeurs, l'un montant l'autre restant au premier étage. (Les deux arrivées des convoyeurs sont toujours visibles, c'est la seule partie où il n'y a pas de fenêtres)

Est ce que cette séparation signifiait une distinction du charbon entre le Saint Albert et le Sainte Marguerite ?

Escalier
Escalier
Intérieur
Intérieur
Départ Lavoir de Peronnes
Départ Lavoir de Peronnes

Notes Nous voici à l'intérieur, il ne reste rien de bien reconnaissable mis à part un début de bande transporteuse, l'ouverture visible au fond est celle du Saint Albert.

Il reste au sous sol une énorme trémie en béton mais son rôle reste assez flou.

Tour d'extraction du Saint Albert

Elle est stratégiquement bien encadrée, entre le lavoir, et l'ancienne centrale électrique, raison principale de sa modernisation.

La tour d'extraction tout en béton, remplace donc l'ancien chevalement métallique devenu obsolète. Elle permet la descente de 36 mineurs en une seule fois (soit 9 mineurs par étages), à -800 mètres, l'augmentation du rendement, passe également à 3000 tonnes de charbon par jour (soit 4 berlines de 2,5 mètres cube par remontée). Ce charbon est ensuite envoyé au proche, lavoir de Peronnes qui le traite.

Remerciements :

Je tiens à remercier Monsieur Jean Pierre Bourguignon pour sa gentillesse et sa patience sans qui cette visite n'aurait pas été possible. Merci donc de ne pas utiliser ses photos sans mon accord et la permission de Fluxys, actuel propriétaire de la tour.

Tour du Saint Albert
Tour du Saint Albert
Charbonnage du Centre
Charbonnage du Centre
Tour du Saint Albert
Tour du Saint Albert
Terril du Saint Albert
Terril du Saint Albert
Machine d'extraction
Machine d'extraction
Poulie Koepe
Poulie Koepe
Moteur
Moteur
Machine d'extraction
Machine d'extraction

Notes Nous voici au dernier étage de la tour, là où se trouve la machine d'extraction. Elle est alimentée par un moteur Alsthom, l'axe de transmission vient quand à lui des Ateliers du Thiriau (La Louvière)

Poste du machiniste
Poste du machiniste
Frein de manoeuvre
Frein de manoeuvre
Compteur
Compteur
Normal
Normal

Notes C'est le même poste de commande qu'à Cheratte. Les leviers de gauche sont pour les freins, celui de droite pour la remontée/descente des cages, de gauche (en haut) et de droite (en bas).

Indications lumineuses
Indications lumineuses
Indication de profondeur
Indication de profondeur
Indication de vitesse
Indication de vitesse
Câble
Positionnement du câble

Notes La colonne d'indication de profondeur, montrait également où se trouvaient les cages dans le puits, grâce aux flèches qui montaient ou descendaient. Quand une cage montait, l'autre descendait. Elle est graduée jusqu'à -800 mètres, mais semble t'il que l'on a exploité jusqu'à des profondeurs atteignant -1150 mètres.

Les commandes lumineuses complétaient les manoeuvres sonores, à exécuter dans le puits.

Machine d'extraction
Machine d'extraction
Treuil
Treuil
Panorama
Panorama

Notes La vue sur le toit offre un beau panorama sur la vallée et les terrils de la région.

Molette de contrainte
Molette de contrainte
Recette du puits
Recette du puits
Belval
Belval
Carottages
Carottages

Notes Nous sommes deux étages plus bas que la machine d'extraction, cette molette de contrainte sert à aligner le câble dans l'axe du puits.

Système électrique Système électrique
Système électrique
Isolateur
Isolateur
Molettes de remplacement
Molettes de remplacement
Armature des cages
Armature des cages
Treuil de secours
Treuil de secours
Bobine
Bobine
Graisse
Graisser le câble du treuil
Transformateur
Transformateur ACEC
Poulie à crochet
Poulie à crochet
Escalier
Escalier
SA Charbonnages du Centre
SA Charbonnages du Centre

Les Tombes : RLPS-AH

Quelques précisions sur les tombes :

  • RLPS-AH : Ressaix Leval Peronnes SaintAldégonde Houssu.
  • Leval
Puits des Trieux
Puits des Trieux
Puits Annexe
Puits Annexe
Puits 1 Leval
Puits 1 Leval
Puits Annexe
Puits Annexe
Puits 2 Leval Puits 2 Leval Puits 2 Leval
Puits 2 Leval
Batiment machine extraction Batiment machine extraction
Batiment machine extraction
Puits Annexe Sainte Aldegonde
Puits Annexe

Notes Siège dit de la Courte ou Siège de Leval où se trouve le puits 1 et 2 de Leval.

  • Ressaix
Puits d'aérage Sainte Barbe
Puits d'aérage Sainte Barbe
Puits 1 Sainte Barbe
Puits 1 Sainte Barbe
Puits Annexe Sainte Barbe
Puits Annexe Sainte Barbe
Puits 2 Extraction Sainte Barbe
Puits 2 Extraction Sainte Barbe
Puits 2 Sainte Barbe Puits 2 Sainte Barbe
Puits 2 Sainte Barbe
Puits Sainte Barbe Puits Sainte Barbe Puits Sainte Barbe
Puits Sainte Barbe
  • Houssu
Puits 6 Puits 6
Puits 6
Puits 8
Puits 8
Puits 10
Puits 10

Les Tombes : RMLL

  • RMLL : Ressaix Mariemont La Louvière.
Puits 1 des Trieux Puits 1 des Trieux
Puits 1 des Trieux
Puits 2 des Trieux Puits 2 des Trieux
Puits 2 des Trieux
Puits Annexe
Puits Annexe
Puits Richebe Puits Richebe
Puits Richebé
Puits Saint Albert 1
Puits Saint Albert 1
Puits Saint Albert 2
Puits Saint Albert 2

Notes Merci à Xavier Fer, pour les photos complémentaires des tombes du Saint Albert (1 et 2) et Richebé.

Puits 1 Sainte Elisabeth
Puits 1 Sainte Elisabeth
Puits 2 Sainte Elisabeth
Puits 2 Sainte Elisabeth
Puits 1 Sainte Marguerite
Puits 1 Sainte Marguerite
Puits 2 Sainte Marguerite
Puits 2 Sainte Marguerite
Puits 2 Sainte Marie
Puits 2 Sainte Marie
Puits à marteaux
Puits à marteaux Sainte Marie
Puits Annexe Sainte Marie
Puits Annexe Sainte Marie

Les Tombes : MT-SA

  • MT-SA : Mont Saint Aldégonde.
Puits Roland
Puits Roland
Puits annexe
Puits annexe
Bâtiment machine d'extraction
Bâtiment machine d'extraction
Puits 1 Puits 1
Puits 1
Puits 1bis Puits 1bis
Puits 1bis
Puits annexe
Puits annexe
Siege 1
Siège N° 1

Notes J'ai rassemblé le puits 1 et les autres puits Saint Aldégonde ensemble pour plus de clarté.

Puits 2 Sainte Aldegonde Puits 2 Sainte Aldegonde
Puits 2 Sainte Aldegonde
Puits 3 Sainte Aldegonde Puits 3 Sainte Aldegonde
Puits 3 Sainte Aldegonde
Puits 4 Sainte Aldegonde Puits 4 Sainte Aldegonde
Puits 4 Sainte Aldegonde