“ Les carrières de pierre à chaux ”

Voici un dossier consacré sur les anciennes carrières de pierre à chaux en France.

Qu'il s'agisse de la chaux ou du ciment, ils sont transformés en liants hydrauliques. Les matières premières sont d'abord concassées, broyées puis enfournées dans un four de cuisson. Elles sont ensuite réduites en poudre pour l'expédition.

La chaux est obtenue par cuisson, sa proportion d'argile est inférieure à 21% :

Le ciment est lui composé de 21 à 26% d'argile :

Sources :

Outre l'exploitation du charbon dans la région, le sous-sol est aussi très riche en substrat calcaire. La pierre à chaux (Crétacé) est issue des couches appartenant aux formations du Fuvélien (plus ancien) et du Bergudien. Le Fuvélien correspond aux calcaires argileux gris, le Bergudien qui le surmonte affleure par endroits et se caractérise par des marnes argilo-calcaires. La pierre à chaux à été exploitée sur deux couches :

  • La Valentine épaisse de 1,70m
  • La Portland épaisse de 2,5m

Deux couches de lignites limitent ces couches, celle supérieure appelée "Quatre Pans" se situe à 8m au dessus de Valentine, celle inférieure appelée "Grande Mine" se situe 28m en dessous de Portland. Les deux couches de ciments sont séparées de 2,5m.

D'une certaine manière on peux dire que la découverte du gisement houiller a favorisé le développement de l'industrie de la chaux et du ciment. On rapporte qu'au 17ème siècle certains fours à chaux étaient déjà en activité mais ils se sont multipliés jusqu'au 18ème siècle. Pourtant c'est au début du 20ème siècle que l'exploitation de la chaux et du ciment s'intensifie de façon industrielle sur les communes avoisinantes.

D'abord exploitées aux affleurements à ciel ouvert, les carrières se sont ensuite activement développées en galeries souterraines.

Carrière 1

Entrée
Entrée
Chambre
Chambre
Wagonnet
Wagonnet

Notes D'une manière générale ces carrières sont peu hautes, parfois moins de 2m voire beaucoup moins mais très larges 4 à 5m et suivent le pendage de la pierre, c'est à dire plus ou moins une dizaine de degrés.

Piliers de soutien Piliers de soutien Piliers de soutien
Piliers de soutien

Notes Ici plus qu'ailleurs, là où il y a moins de recouvrement, les galeries sont en très mauvais état. Les piliers de soutien ne tiennent pas vraiment mieux, la pression est trop forte et les fait éclater.

Carrière 2

Piliers tournés Piliers tournés Piliers tournés
Piliers tournés
Piliers maçonnés Piliers maçonnés
Piliers maçonnés

Notes C'est ici la plus grande carrière. Il y a des dizaines de chambres d'exploitations en piliers tournés. Les piliers sont plus nombreux mais plus petits que sur l'exploitation précédente. L'ensemble nous parait en bien meilleur état globalement. Quelques piliers sont pourtant "rafistolés" et fermés par des murs maçonnés.

Piliers de soutien
Piliers de soutien
Pendage
Pendage
Wagonnet
Wagonnet

Notes Ce type de wagonnet est caractéristique des carrières du coin visiblement.

Nids d'abeilles Nids d'abeilles Nids d'abeilles Nids d'abeilles
Nids d'abeilles

Notes Il semble également que les consolidations en nids d'abeilles soient typiques, il y en a régulièrement dans les chambres.

Galerie de roulage
Galerie de roulage
Indications de caves
Indications de caves
Champignonnière Champignonnière Champignonnière
Champignonnière

Notes La majorité des chambres ont été converties en champignonnière, l'exploitation semblait gigantesque. Les secteurs sont nommés par villes puis divisés en caves qui sont numérotées.

Entrée de cave
Entrée de cave
Frigo
Frigo
Date de gobetage
Date de gobetage
Ancienne entrée
Ancienne entrée

Notes Quatre entrées de cavages au total donne dans cette carrière, l'une est dans un état à la limite de la rupture où nous ne nous sommes pas attardés, une autre est bouchée (Cf: Ancienne entrée) par tout un tas d'archives, la dernière donne tout simplement en face de l'entrée principal.

Carrière 3

Ruines Ruines
Ruines

Notes Les ruines de l'usine de traitement.

Chaudière
Chaudière
Compresseur
Compresseur
Piliers Piliers
Piliers

Notes On est dans de l'artisanal avec ce compresseur monté sur une brouette !

Le secteur visité est tout petit mais visiblement la carrière semblait plus grande. Quoiqu'il en soit il n'y a rien de particulier.

Carrière 4

Galerie principale
Galerie principale
Piliers tournés
Piliers tournés
Chandelles Chandelles
Chandelles

Notes Celle-ci est un peu moins grande que la seconde mais semble beaucoup plus vieille. La hauteur est acceptable au début mais tombe rapidement vers le fond. Quelques secteurs près de l'entrée sont en désordre mais sinon le reste semble sain.

Champignonnière Champignonnière Champignonnière Champignonnière Champignonnière
Champignonnière

Notes Encore de la champignonnière mais cette fois en meules, il y en a pas mal et pas trop abîmée.

Voie ferrée
Voie ferrée
Chambre
Chambre
Piliers de soutien
Piliers de soutien

Notes Il reste par endroits des rails et des bouts de voies encore équipées.

Chambre basse
Chambre basse
Chambre du fond
Chambre du fond
Galerie de recherche Galerie de recherche
Galerie de recherche

Notes Nous arrivons dans les quartiers du fond, la hauteur diminue sérieusement, nous avançons penché de plus qu'il fait plus chaud. Dans la dernière chambre du fond le ciel est presque entièrement tombé, c'est très large et difficile d'accès car c'est bas.

Nous trouvons deux galeries de recherches dans toute la carrière, l'une débouche encore au jour. L'autre traverse en plein milieu une chambre et s'enfonce de l'autre côté sous un pilier. Ces galeries sont d'anciennes galeries de recherches pour le charbon, il y a effectivement de petites veines tout en bas.

Carrière 5

C'est sans doute la plus grande, il s'agit d'ailleurs de plusieurs carrières qui semblent se rejoindre. On y retrouve pas mal de matériel mais pas de traces de champignonnière. Même si le paysage est très ressemblant aux autres, c'est une succession de chambres et piliers.

Piliers tournés Piliers tournés Piliers tournés
Piliers tournés
Piliers tournés Piliers tournés Piliers tournés
Piliers tournés

Notes Les chambres sont constituées d'alignement de piliers tournés réguliers. Ils se succèdent et cela n'en finit pas ou presque. Bien qu'au début c'est très joli, le paysage en devient banal mais très perturbant et paumatoire plus on progresse vers le fond. Certaines chambres ne donnent dans rien d'autre et ne sont connectées qu'avec une seule galerie.

Au plus bas des chambres, certains piliers sont consolidés avec de la chaux, il faut dire que les piliers subissent une forte pression à cet endroit.

Descenderie Veine de charbon
Charbon

Notes Isolé du reste de la carrière par une galerie unique, on accède encore aujourd'hui au bas d'une ancienne descenderie de charbon. La veine est très reconnaissable. Par contre il s'agissait d'un lignite de mauvaise qualité, très friable.

Tunnel voûté Tunnel voûté Tunnel voûté
Tunnel voûté

Notes De très rares passages sont consolidés de la sorte.

Wagonnet Wagonnet Wagonnet Wagonnet
Wagonnet
Benne
Benne
Plaque tournante
Plaque tournante

Notes Et puis par moment on tombe sur des dizaines de wagonnets dans plusieurs recoins de la carrière.

Piliers Piliers
Piliers
Nid d'abeille
Nid d'abeille
Ventilateur
Ventilateur

Notes En remontant une chambre je tombe sur une énorme cloche de fontis où se trouve une galerie de passage, voûtée à mi hauteur. Cette cloche aux dimensions gigantesques était trop difficile à prendre en photo. Après avoir jonctionné une autre entrée et en continuant encore plus loin, le secteur devient chaotique, et réellement angoissant. Les piliers s'écaillent, celui-ci a perdu presque 30% les autres aux alentours semblent dans la même position, ce secteur risque de s'effondrer brutalement.

Vestiges

Voici quelques vestiges liés à l'extraction de la chaux et du charbon.

Usine
Usine
Plan incliné Plan incliné
Plan incliné
Four à chaux Four à chaux Borne
Four à chaux
Bâtiments Bâtiments Bâtiments
Bâtiments
Four à chaux Four à chaux Four à chaux Four à chaux
Four à chaux
Ruine Ruine
Ruine
Loco Plaque Loco
Loco

Au alentours des années 1860, vingt usines fabriquant de la chaux sont répertoriées dans le département de Haute Savoie, et quarante neuf en Savoie. Bien que le le village ne soit qu'un bourg artisanal, plusieurs carrières sont ouvertes et viennent développer l'activité industrielle. Des fours à chaux sont construits à l'entrée du village pour le traitement de la chaux hydraulique issue des couches de l'Oxfordien et des fours à chaux grasse issue du Séquanien.

Trois carrières sont en exploitation : une à ciel ouverte jusqu'en 1921, puis deux autres en souterrain, de 1921 à 1927 et la dernière de 1927 à 1945. C'est cette dernière, que nous allons voir. C'est aussi la seule qui soit encore accessible.

Les calcaires marneux sont entrecoupés de minces couches d'argiles d'un pendage de 30 degrés où plusieurs diaclases verticales se sont formées. Les piliers sont donc par endroits recoupés de manière très prononcés formant des plaques lisses.

La carrière est exploitée sur trois niveaux superposées de plus ou moins 300m de long sur seulement 30m de large mais légèrement décalée vers l'Est pour suivre la couche qui s'enfonce en profondeur. Chaque niveau est accessible par des descenderies pour l'évacuation des blocs. Un intercalaire compris entre 5m et 10m est laissé entre chaque niveau. L'exploitation suit un schéma classique en piliers tournés plus ou moins réguliers, de 3X3m de diamètre.

La carrière est reprise ensuite pour la culture de champignons, cette activité dure entre 1945 et 1969.

Entrée
Entrée
Piliers Piliers Piliers Piliers Piliers
Piliers

Notes De nombreuses arrivées d'eaux traversent les différents niveaux, remplissant en autre le niveau le plus bas.

Les piliers comme le ciel se désagrègent au fur et à mesure du temps. Aux entrées là où le changement de température est le plus fort, ce phénomène est plus marqué, des pierres tombent "fréquemment".

Double niveau Double niveau Double niveau Double niveau
Double niveau

Notes L'effondrement de la voûte du ciel au niveau 2 a laissé un trou béant, au milieu de la galerie, l'épaisseur de l'intercalaire s'est longuement aminci jusqu'à la rupture du ciel. On retrouve ce trou vu d'en dessous.

Niveaux Niveaux Niveaux
Niveaux

Notes L'un des seuls endroits où les trois niveaux sont bien visibles. Près des vides, les champignonnistes ont montés des hagues avec les déchets de pierre. On remarque également le pendage de la couche.

Trémie Trémie Trémie Trémie Trémie Trémie
Trémie

Notes Le seul véritable vestige industriel est cette trémie, aujourd'hui parfaitement contrétionnée, et remplie d'une eau limpide. L'oeuvre du temps et de l'eau a magnifiquement embelli ce vestige.

Bassin
Bassin
Champignonnière Champignonnière Champignonnière Champignonnière Champignonnière
Champignonnière

Notes Concernant l'activité de culture du champignons, on y trouve principalement de la culture en sacs, mais aussi un peu de meules qui s'efface avec le temps.

Carrière minuscule, mais très haute exploitée en piliers tournés.

Carrière Carrière Carrière Carrière Carrière Carrière
Carrière